Soirées scientifiques

2015 SOIREES SCIENTIFIQUES

 Compte rendu de la dernière soirée scientifique

Du Vendredi 27 mars 2015  à Paris

« Les compressions définitives dans les lymphoedèmes »

Caroline Meyrignac, Paris, nous a rappelé quelques notions fondamentales pour mieux comprendre la compression :

– il faut différencier « contention » et « compression ».

– La forme tronc-conique du membre favorise la dégressivité de pression (loi de Laplace), sachant que les compressions sont fabriquées à la base avec une dégressivité imposée (70% en classe 2). 

– La classification CEAP permet de choisir la force de compression à appliquer en fonction de la pathologie et de la clinique.

Pour la prévention, la chaussette en classe 2 suffit.

 

* La classe I délivre une faible pression et est peu prescrite. La classe II reste plus efficace et représente environ 80% des prescriptions. La plupart des innovations des fabricants sont en classe 2 et le choix des produits est vaste (matières, coloris….)

* La classe III est indiquée pour les pathologies plus importantes et est indispensable pour les lymphœdèmes (LO) des membres inférieurs.

* Entre 23 et 32 mmHg de pression à la cheville (classe III), la pression résiduelle à la cuisse est proche de 0. Pour une pression supérieure à 36 mmHg (classe IV), il reste une faible pression au tiers supérieur de la jambe.

Une compression portée tous les jours et lavée régulièrement est réellement efficace 3 mois. Il faut donc la renouveler 3-4 x par an

A la question concernant la superposition de deux classe I, C. Meyrignac répond que la classe II est préférable d’autant que superposer deux compressions ne favorise pas forcément la mise en place de la deuxième. Il existe de plus en classe 2 des produits faciles à mettre.

 

Dans son magasin, ils utilisent des capteurs de pressions quand des personnes ont l’impression que leur compression les serre trop ou pas assez.

Caroline Meyrignac

Caroline Meyrignac

 

LES PRODUITS :

Il faut différencier les compressions de confection rectiligne avec couture et celles en tricotage circulaire (En Allemagne pour les LO très peu de manchons circulaires sont prescrits), ces derniers sont envisageables pour les LO modérés non dysmorphiques ou en prévention.

Le manchon Radiante classe II a été modifié et amélioré (plus de couture au poignet et commissure du pouce plus confortable)

Elle attire notre attention sur certains très bons produits qui ne sont pas remboursés (Gant soft sans couture d’Elvarex cl III, Mobiderm, Ready Wrap).

La classe 2 en expert rectiligne de chez JUZO a obtenu un remboursement il y a quelques jours. Expert de classe 2 à 4 : grand choix de coloris, batik, transferts de motifs ….

 

Les couleurs et les motifs permettent au patient, notamment les enfants, de mieux accepter le port d’un vêtement compressif.

 

 

Produits non remboursables :

Thuasne propose bas, manchon et mitaine ou gant Mobiderm très bien supporté. Il peut être porté directement sur la peau et indiqué pour les LO en phase de maintien. Ces vêtements seraient indiqués pour améliorer la persistance à long terme des effets bénéfiques des cures de décongestion (cf étude POLIT, I. Quéré parue dans le JMV). Il existe à présent un modèle standard (avec 20 références) moins coûteux pour le membre supérieur.

Juzo propose des segments (jambes, genou, cuisse) de compression à allongement court réajustables par plusieurs velcros : READY WRAP non remboursable. Plus pratiques qu’un bandage mais très onéreux et particulièrement efficace pour le membre inférieur.

 

AIDES A LA MISE EN PLACE

Il existe des enfile-bas ou manchons rigides notamment pour les patients qui ne peuvent pas se baisser. Les modèles en toile sont très efficaces (type Easy slide Juzo et Sigvaris). Le Rolly de Sigvaris nécessite une certaine pratique mais est une aide simple pour enlever les compressions du membre inférieur). Le gant d’enfilage en caoutchouc Bauerfeind est très pratique, ou le cas échéant des gants en latex achetés dans le commerce.

 

Problématique du garrot provoqué par un manchon

Il n’y a pas de règle pronostic pour savoir si une main gonflera ou non avec un manchon sans mitaine. De ce fait, en général, C. Meyrignac augmente un peu le périmètre du poignet lors de la prise de mesures pour améliorer la tolérance .

 

Florence Bonnefoy, représentant le laboratoire THUASNE est ensuite intervenue. Le laboratoire propose  pour le traitement intensif une large gamme de bandes à allongement court, ou plus extensible avec la Biflex étalonnée, varico, mousses, bandes adhésives qui permettent de nombreuses adaptations à l’aspect clinique des lymphoedèmes.

Florence Bonnefoy

Florence Bonnefoy

La gamme de vêtements, parfois couplés avec des auto-bandages, permet d’aider à stabiliser le volume du membre.

D’après l’HAS qui reste une référence importante pour les médecins, les orthèses tricotées doivent avoir une pression maximale tolérable. Elles doivent être portées du lever au coucher. Il est possible d’avoir recours aux vêtements cousus mais avec DEP.

Le SUR MESURE nécessite de savoir prendre les mesures et les tables de mesure sont différentes selon les fabricants.

Thuasne propose donc deux gammes : Lymphology circulaires en «tricoté » et Cicatrex quand le tricotage ne suffit pas.

L’article de l’avant dernière soirée scientifique est dans la rubrique News News de la page d’accueil

 

Il s’agissait de:

 

JAMBES LOURDES OU JAMBES SANS REPOS ?

Jambes vasculaires ou neurologiques?

Avec la participation de:

Madame le Docteur Royan, Paris

Spécialiste des troubles du sommeil

Présidente du Réseau Morphée 

Différences de prise en charge

Pierre-Henri Ganchou 

MKDE Membre du bureau de l’AKTL

 

Institut national de la kinésithérapie

3 rue Lespagnol 75020 Paris

Métro ligne 2 Station Philippe Auguste

Entrée libre, merci d’annoncer votre présence pour organisation du buffet

 

 

 

 

 

Informations pratiques

Bus : 21,27,38, 82, 84 et89

Métro: Cardinal-Lemoine (ligne 10)
Place Monge (ligne 7)

RERB : Luxembourg
Voiture à éviter… Stationnement impossible dans l’hôpital
Un parking payant est situé rue Soufflot
ou stationnement (difficile sans doute…) rue d’Ulm ou rues adjacentes

Pour se rendre à l’Amphithéâtre Antoine Lacassagne de l’institut Curie :
Entrée par le 22rue d’Ulm (indiqué sur le plan)
Longer l’hôpital et l’Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Paris et se rendre dans le Pavillon Trouillet Rossignol.

AKTL NEWS – AKTL NEWS -AKTL
>>> Lire toutes les actualités